Connaître, diffuser

Activités sur la commune

Plusieurs protocoles de suivis de la faune et de la flore et des milieux ont été menés à Bonneval-sur-Arc :

- Gypaète barbu : le couple qui gravite entre Bessans et Bonneval s'est réinstallé dans son aire sous Andagne. Pour la troisième fois depuis 2014, le couple a produit un jeune. Cette année, le gypaèton, baptisé Gwaihir, a pris son envol le 23 juillet. Les panneaux de sensibilisation ont été installés en haut du domaine skiable aux 3000 pour informer les skieurs de la présence de ces gypaètes.

- IPS chamois : depuis 2015 cette méthode de suivi statistique remplace les comptages globaux historiques. Les parcours sont répétés quatre fois entre le 15 septembre et le 15 octobre. Un parcours est réalisé entre Les Reys et le col des Montets. Les premières tendances évolutives semblent montrer une baisse des effectifs (mais à confirmer dans les années à venir car les résultats ne sont pas statistiquement consolidés).

- Suivi hivernal du loup : aucun indice n'est parvenu jusqu'au réseau Grands prédateurs piloté par l'OFB (Office Français de la Biodiversité), malgré les sorties régulières des agents. La présence de loups en hiver sur la commune de Bonneval-sur-Arc semble sporadique, ce qui ne facilite pas la récolte d'indices génétiques.

- Poursuite du suivi des lacs Blanc et Noir du Carro dans le cadre du programme de recherche Lacs sentinelles. Le suivi intègre entre autres des mesures de transparence de l'eau, température, oxygène dissous. Confirmation du réchauffement du lac Blanc débuté l'année dernière, suite à l'arrêt de l'alimentation du lac par le glacier de Derrière les lacs.

- Travail sur la Crépide des Alpes rhétiques au col de l'Iseran. Réalisation d'un bilan stationnel par maille pour cette espèce très rare et protégée (les seules localités en Maurienne sont le col de l'Iseran, le pays Désert et, dans une moindre mesure, Lanserlia à Termignon).

- Avec le Conseil départemental : prise en compte des espèces végétales protégées dans les travaux d'entretien de la route D902 de la Lenta à l'Iseran. Focus sur le pont de la Neige qui concentre la plupart des espèces protégées. Ces journées d'échange ont permis une meilleure connaissance des deux institutions. Un petit film a été produit à l'issue de cette opération.

- Diverses études d'impact flore ont été réalisées pour différents projets : agrandissement du parc de tri à la Lenta, restauration du pont de la Neige...

- Un bouquetin équipé d'un collier et de marques auriculaires a été signalé par des habitants au Saut. Après enquête, il s'agit d'un animal venant du Parc Rocciamelone vers Suze témoignant d'un corridor et axe de passage entre les deux populations via la rive gauche de l'Arc.

Ce qu’il faut retenir pour Bonneval-sur-Arc

  • Le couple de gypaète a pu mener à terme sa reproduction dans l'aire d'Andagne. Le gypaéton, nommé Gwaihir, s'est envolé le 23 juillet ;
  • Poursuite des comptages de chamois par méthode indiciaire aux Reys ;
  • Programme Lacs sentinelles : le réchauffement du lac Blanc du Carro se confirme ;
  • Travail avec le Conseil départemental sur la flore protégée aux abords de la route de l'Iseran ;
  • Bilan stationnel de Crepis rhaetica.
1/3 PNV - Christian Balais
1/3 PNV - Joël Blanchemain
1/3 PNV - Joël Blanchemain