Assistance à la faune sauvage de montagne blessée

Vous avez trouvé un animal sauvage blessé ? Que faire ?

La conservation de la faune sauvage est l’une des missions fondamentales du Parc national de la Vanoise. Pour ce faire, le Parc réalise des inventaires et des études, propose des aménagements pour atténuer les impacts générés par les activités humaines et assure aussi le suivi de l’état de santé des populations animales sauvages.

Plus ponctuellement, le Parc peut intervenir pour prendre en charge certains animaux de la faune sauvage de montagne en détresse et les conduire vers une structure de soin adaptée.

À ce titre, le Parc national est partenaire du Tichodrome, centre de sauvegarde de la faune sauvage basé en Isère Nos agents sont formés pour évaluer l’état des animaux blessés et équipés pour les acheminer, en fonction de leur état, vers le centre de soin dans les meilleures conditions.

Cette prise en charge est assurée uniquement pour certains mammifères (lièvre variable, lynx boréal, chauves-souris, etc.), les rapaces (gypaète barbu, aigle, chouettes, hibou, etc.), les galliformes (tétras-lyre, lagopède alpin, perdrix bartavelle, gélinotte des bois) et d’autres oiseaux comme le crave à bec rouge, le bruant ortolan, le monticole de roche…

Si lors de vos activités en montagne vous croisez un animal sauvage en détresse, contactez un agent du secteur. Il va en effet falloir confier l’animal rapidement au centre de soin qui pourra assurer sa prise en charge et lui prodiguer les soins nécessaires à son rétablissement. Plus vite il est pris en charge, plus grandes sont ses chances de guérison. Si l’animal ne peut être sauvé, son autopsie nous apporte des renseignements précieux pour nous aider à protéger ses congénères.

Plusieurs animaux ont déjà pu être soignés et réintroduits à proximité du lieu de prise en charge (chouette hulotte, aigle royal) grâce à votre aide, merci à vous!

Il existe par ailleurs des recommandations simples lors de la découverte d'un animal blessé. 

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Lui donner à boire ou à manger ;

  • Le manipuler (les animaux sauvages blessés peuvent être porteurs de maladies transmissibles à l’humain, par conséquent, il est important d’éviter les contacts) ;

  • Tenter de le soigner vous-même ;

  • L’exposer aux bruits, animaux domestiques et aux personnes.

Ce que vous pouvez éventuellement faire (cas des oiseaux) :

  • L’attraper avec des gants et lui couvrir la tête avec une serviette ;

  • Le mettre dans un carton adapté à sa taille, percé de trous et tapissé de papier journal ;

  • Placer le carton dans une pièce calme et tempérée.